Outils pour utilisateurs

Outils du site


prononciation_breton

Prononciation du Breton

Issue des exercices de prononciation de la méthode brezhonegomp ! Parlons breton tome 1 de Tugdual Kalvez.

note : la prononciation utilisé dans cette méthode est celle du dialecte bas-cornouaillais.

Audio de la leçon “zéro” dans /audio Breton/ Brezhoneg omp! Tome 1/ 02 Track 2 : https://drive.google.com/drive/folders/1a-LFnPaBw4rSPvT5QgBxqkSwV9Of6kiR?usp=sharing

1/ Consonne ou semi-consonnes ( w et y), qui, à l'initial, ce prononcent pratiquement comme en français :

Bbed[be:t]monde
Ddu[dy:]noir
Ffall[fal]mauvais
Jjak[ʒak]mannequin (objet)
Kki[ki:]chien
Llenn[lɛn]lac
Mmirdi['mirdi]musée
Nni[ni]nous
Ppell[pɛl]loin
Rret[re:t]nécessaire
Ssi[si:]défaut, tare
Ttach[taʃclou
Vvil[vi:l]laid
Wwar[war]/var/sur
yya[ja:]oui
Zzero['zero]zéro

2- Le durcissement des consonnes sonores en final :

B → Pmab[ma:p]fils
D → Ttud[tyt]des gens
G → Kbegbekbouche
J → CHBeaj['beaʃ]voyage
V → F ev !['e:f]bois !
Z → Sraz[ra:s]chaux

3- Les consonnes sonores restent sonores devant une voyelle ou une une autre sonore : à l'exception du choc de deux consonnes interchangeables.

Ggwreg Alan[gwreg 'alañ]la femme d'Alain
D e dad eo [e'da:d ec'est son père
Bgleb e vo['gle:b e'vo]il sera mouillé
JBeaj vat !'beaʒ va:tbon voyage
Vgalv ar soner[galv ar 'zõnɛr]l'appel du soneur
Zmezh en deus['me:z en 'døsil a honte

4-liaison adoucissantes :

K → Gtok, e dok eo[e 'do:g e]c'est son chapeau
T → Ddiot out ?['diod ut]es-tu idiot ?
P → Bgoap a rez['gwa:b a 'res]tu te moques
CH → Jun tach aour[un 'taʒ 'awr]un clou en or
F → Vkoef e vamm['kwev e 'vãm]la coiffe de sa mère
S → Zbras ; bras eo['bra:z e]il est grand

-Particularité de la consonne S : a)- elle se prononce [Z] dans quelques rares mots, comme emsav ['emzaw] (mouvement politique, etc.) b)- mais elle d'adoucit généralement après l'article ou des possessifs (da, e) ou encore des particule verbale :

Awen a sav ['awɛn a 'za:wAwen se lève
ar saladenn [ar za'la:dɛn]la salade
Hi a soñj [i a'zɔ̃:ʃ]elle pense

Par contre, cet adoucissement est bloqué par la consonne suivant <S> dans les mots commençant par sk-, sp-, st-:

ar skalier [ar'skaljɛr]l'escalier
ur spont [ur 'spõn(t)]un effroi
ar stal [ar'sta:l]le magasin

On rencontre aussi parfois la transformation dialectale [s] en [ʃ] = CH, qui peut cohabiter avec l'autre: disul [di'syl] & [di'ʃyl](dimanche) ; puñs [pỹ:ʃ] (puits).

5-Les liaisons renforçantes :

G → Kdeg gwenneg[dek 'kwenɛk]dix sous
D → Ttad-kozh[tat'ko:s]grand-père
B → Pbep bloaz[bep'plwa:]chaque année
J → CH ul loj koad[œl loʃ 'kwat]une cabane en bois
V → Fgouzañv kalz['gu:zãf 'kals]souffrir beaucoup
Z → Sbloaz 'zo[blwa 'so:]il y a un an
prononciation_breton.txt · Dernière modification: 2021/09/02 19:12 de salauen