Outils pour utilisateurs

Outils du site


prononciation_auvergnat

Prononciation de l'Auvergnat

Avec la graphie classique :

graphieprononciationremarques
a au début ou milieu d'un mot[a]Selon les régions, il peut passer à [ɔ] : montanha [munˈtɔɲɔ] (Cantal) ou à [ɛ] : vachas [vaʃɛ] (Thiers). Dans la région Clermontoise, le a avant un accent tonique fait [ɔ] : trobaràs [trubɔra]
a final[a] ou [ɔ] Dans la majorité des cas il fait [ɔ]. Dans la région Clermontoise, il fait [ɔ] même pour “la” et le a seul. Il peut aussi se prononcer [a] non accentué en fin de mot selon les régions : 'nada, “année” [ˈnada]
-à et -á[a] et [o]accentué : farà, accentué : vendriá [vɛ̃ˈdjɔ]
-am et -em[ã] et [ɛ̃] parlem, “nous parlons” [paˈʁlɛ̃]
-e[ə]En général (Basse-Auvergne) : parle, “je parle” [paˈʁlə]
e intérieur[j] ou [e]Dans la région de Saint-Flour : beure, “boire” [ˈbjuʁə]. Devant deux consonnes : 'pelètz, “vous appelez” [peˈle] ou même seul : e, “et”
è[ɛ]venguèt,“il vint” [vɛ̃ˈɡɛ]; bèstia, “bête” [ˈbɛjtjɔ]
es[e], [i], [ej], [eʃ], [ih]En région nord-est : escòla, “école” [iˈkɔlɔ]; en Limagne et ouest : [ejˈkɔlɔ]; sud de Puy-de-Dôme, Velay, Haute-Auvergne : [eʃˈkɔlɔ]; Cantal (région de Saint-Flour) : [ihˈkɔlɔ]; Vers Clermont-Ferrand alterne entre [e] (+ début et milieu de mot), [ej](+ fin de mot) ou [i] (+ après une lettre z euphonique)
o[u]sone, “j'appelle” [ˈsunə]
ó[u]accentué :eirós, “heureux” [ejˈʁu]/[iˈʁu]
ò[ɔ]pòrta, “porte” [pɔˈʁtɔ]. Il peut se diphtonguer en [wɔ] : pòrc [pwɔʁ], ou en [øw] (région d'Issoire) : bòsc [bøw]
i[i] ou [ji]virar, “tourner” [viˈʁa], ou avec la mouillure : tirar, “tirer” [tjiˈʁa]
í[i], [ji] ou [ə]accentué : veiquí, “voici” [veiˈti], [veiˈti] ou [veiˈtʃə]
u[y] ou [jy]utilizar, “utiliser” [ytjiliˈza]; luna, “lune” [ˈljynɔ]
ú[y]parfois accentué : dessús, “dessus” [dəˈsy]
ai[aj] ou [ej]baile, “je donne” [ˈbajlə] [ˈbejlə]; Dans la région Clermontoise, se neutralise en [e]: [ˈbelə]
[ai]país, “pays” [paˈi]
au[ɔw], [uw], [œ], [œw], [u], [ɔ]sautar, “sauter” [sɔwˈta], [sœwˈta] (Issoire); Auvèrnha, “Auvergne” [uwˈveʁɲɔ], [œˈveʁɲɔ], [œˈvaʁɲa] (Issoire), [uˈveʁɲɔ], [uˈvaʁɲɔ]; (Clermont-Ferrand) se neutralise en [ɔ]: [ɔˈveʁɲɔ]
ei[ej]veiquí [vejˈtji]
èi[ɛj]èime, “âme” [ˈɛjmə]
èu[ɛw] ou [ew]dèute, “j'enlève” [ˈdɛwtə] ou [ˈdewtə]
iu[iw] ou [jy]viure, “vivre” [ˈviwʁə], [ˈvjyʁə]
òi[ɔj]còire, “cuire” [ˈkɔjʁə]
oi[uj]coire, “cuire” [ˈkujʁə]
òu[ow]plòure, “pleuvoir” [ˈplowʁə]
ue[œ](Clermont-Ferrand): [œ]: nuet (la nuit) [nœ]
[ɥɛ]
g devant e, i[ʒ], [dʒ], [dz]selon les régions : roge, “rouge” [ˈʁuʒə], [ˈʁudʒə], [ˈʁudzə]; (Clermont-Ferrand): [dz]
g devant a, o, u[ɡ], [dj] ou [dʒ]vengut, “venu” [vɛ̃ˈɡy] ou [vɛ̃ˈdjy]
j[ʒ], [dʒ], [dz]selon les régions : jorn, “jour” [ʒuʁ], [dʒuʁ], [dzuʁ] et aussi : [ʒu], [ʒy], [ʒyʁ]; (Clermont-Ferrand): [dz]
-mnasalise la voyelle précédentefam, “faim” [fã] (aussi fuam [fwã])
-nmuet, mais il peut aussi nasaliser la voyelle précédentechamin, “chemin” [tsaˈmji]; non [nõ] (mais aussi [nu])
-rla plupart du temps muet, mais il peut s'entendre dans la terminaison -orespiar, “regarder” [iˈpja]; chalor, “chaleur” [tsaˈluʁ] ou [tsaˈlu]
-smuet, surtout en Basse-Auvergnelas chabras, “les chèvres” [la tsabʁa]
-lmuet en région Clermontoiseaquel [ɔˈke]
x[s] ou [z]exemple [eˈzɛ̃plə]
lh[j] ou [ʎ], muet en finalepalha, paille [ˈpajɔ]; filha, “fille” [ˈfiʎɔ]; solelh, “soleil” [suˈlø]
nh[ɲ], nasalise la voyelle précédente en finalevinha, “vigne” [ˈviɲɔ] ou [ˈjiɲɔ]; luenh, “loin” [lyˈɛ̃]
ch[ʃ], [tʃ], [ts], [tz]chabra, “chèvre” [ˈʃabʁɔ], [ˈtʃabʁɔ], [ˈtsabʁɔ] selon les régions; il est en général prononcé invariablement [tʃ] devant un i sauf dans la région de Thiers où il reste [ʃ], chin, “chien” [tʃi] ou [tʃə]; (Clermont-Ferrand): [tz]
qu[k] ou [tj], [tʃ]aquí, “ici” [aˈki] Cantal; [aˈtji], [aˈtʃi] ou [aˈtʃə] en Basse-Auvergne
gn[n]signe [ˈʃinə]
mnnasalisation+[n]femna, “femme” [ˈfɛ̃nɔ]
f[f], [fs], [s] ou [çj]filh, “fils” [fji], [fsi]/[si] Livradois; flor, “fleur” [fluʁ], [fsuʁ]/[sluʁ] Livradois ou encore [çjuʁ]
li, lu[ʎi], [ʎy], [ji], [jy] ou [li], [ly]linga, “langue” [ˈʎinɡɔ] etc.; luna, “lune” [ˈʎynɔ] etc.
gl[ʎ], [j]gleisa, “église” [ˈʎɛjzɔ], [ˈjiza] Issoire

Palatalisations

Souvent en auvergnat, les syllabes se palatalisent:

casrégions concernéesremarques
toutes les consonnes devant i et uClermont-Ferrand
cl devant toutes les voyellesClermont-Ferrand
c et g devant aClermont-Ferrand
prononciation_auvergnat.txt · Dernière modification: 2022/04/12 21:24 de 78.112.172.86